Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
www.lettresnumeriques.com

Collège au cinéma 2014-2015

Le Chateau de Jean-françois Laguionie niveau 6ème-5ème

Un château, des jardins fleuris, une forêt menaçante... C'est ce qu'un peintre, pour des raisons mystérieuses, a laissé inachevé. Dans ce tableau vivent trois sortes de personnages : les Toupins entièrement peints, les Pafinis auxquels il manque quelques couleurs et les Reufs qui ne sont que des esquisses. S'estimant supérieurs, les Toupins prennent le pouvoir, chassent les Pafinis du château et asservissent les Reufs. Ramo, Lola et Plume partent à la recherche du peintre pour qu'il ramène l'harmonie en finissant le tableau. "Le Tableau" est avant tout un film d'aventures où les Pafinis sont comme les enfants, des êtres en devenir, face aux Toupins qui se prétendent finis et croient "savoir"? Une histoire qui renvoie à nos propres interrogations sur l'existence et sur la liberté.

Les rêves dansants de d'Anne Linsel niveau 4ème-3ème

En 2008, quelques mois avant sa mort, Pina Bausch décide de reprendre son fameux spectacle "Kontakthof", non plus avec sa troupe, mais avec des adolescents de 14 à 18 ans qui ne sont jamais montés sur scène et n'ont jamais dansé. Ce documentaire est leur histoire.

Des adolescents interprètent une des plus célèbres pièces de Pina Bausch sur la quête amoureuse. Vus des coulisses, naissance d'une passion et premiers émois dansés.

Les rêves dansants est d'abord le film d'un émouvant paradoxe : les dernières images et l'ultime interview de Pina Bausch avant sa disparition en juin 2009 la montrent en compagnie de lycéens découvrant la danse et ses exigences. Un bain de jouvence et un retour aux sources, où la célèbre chorégraphe se retrouve avec une évidente tendresse face à la fraîcheur et la timidité de débutants. En 2008, des adolescents de la région de Wuppertal répètent Kontakthof, une de ses plus célèbres pièces montée en 1978 puis reprise avec des amateurs en 1999 dans une version "pour dames et messieurs de plus de 65 ans". Avec des jeunes gens, l'enjeu est diamétralement opposé : Kontakthof évoque l'amour et ses violences, la découverte de l'autre et l'attirance des corps... Exactement ce que vivent les apprentis danseurs avec l'intensité des premières fois. "Pour moi, la danse est une terre inconnue", confesse l'un d'eux. Cette double découverte, celle de la vie synchrone avec celle de la danse qui la transcende, est le véritable enjeu du film, qui s'attache avant tout aux répétitions. La timidité des uns, la hardiesse des autres, les pudeurs qui hésitent à s'affranchir composent à elles-seules un ballet d'une grâce infinie. La présence bienveillante et sans condescendance de Pina Bausch (et de deux anciennes pensionnaires de sa troupe) pousse les élèves à se dépasser sans traumatisme. Loin des séquences-phare de Billy Elliott, qui semblent avoir marquées tout une génération, c'est la naissance d'une passion que les caméras des Rêves dansants parviennent à capter .

France 5

Collège au cinéma 2014-2015

Les enfants loups de Mamoru Hosoda - niveau 4ème-3ème

Les Enfants loups, Ame et Yuki (おおかみこどもの雨と雪, Ookami Kodomo no Ame to Yuki?) est un film d'animation japonais réalisé par Mamoru Hosoda et produit par le Studio Chizu, sorti au Japon le 21 juillet 2012. Il est sorti en France le 29 août 2012.

Hana Youshouki (« Fleur »), une étudiante âgée de 19 ans, tombe amoureuse d'un étudiant solitaire (Ookami Otoko) qui en vient à partager ses sentiments. Un soir, il lui révèle être un homme-loup. L'homme-loup donne à Hana deux enfants : une fille, Yuki (« Neige ») puis un garçon, Ame (« Pluie »), qui sont moitié humains, moitié louveteaux. Yuki est la plus vive et la plus volontaire des deux, sportive et gloutonne, tandis qu'Ame est fragile, maladroit, réservé et a un appétit d'oiseau. Pendant un temps, la famille vit paisiblement à Tokyo où Ookami cache sa nature lupine. Mais à la mort accidentelle de l’homme-loup à la naissance d'Ame, Hana est affligée et rencontrant des difficultés croissantes à cacher le secret de ses enfants, décide de déménager à la campagne.

En octobre 2013, le film cumule plus de 200 000 entrées ce qui représente le plus beau succès du réalisateur sur le territoire français, et reste comme l'un des plus beaux succès du cinéma indépendant sur l'année 2012 avec une participation à la très sélective semaine Télérama.

Accueil critique

À sa sortie en France, le 29 août 2012, le film reçoit un excellent accueil de la part de la critique. Consulté à la mi septembre, le site agrégateur de critiques Allociné conférait une note moyenne de 4,1 sur 5 au film, sur la base de 21 critiques parues dans la presse.

Source Wikipedia

Partager cette page

Repost 0